Liste des actualités

Seniors : #comment aider au maintien à domicile

 

90 % des Français plébiscitent le maintien à domicile. Mais pour pouvoir rester longtemps chez soi, il faut souvent prévoir quelques aménagements. De quel ordre ?

 

 

f
Senior en fauteuil : ©WavebreakMediaMicro Fotolia

 

Les chiffres Insee 2016 parlent d’eux-mêmes… En France, 15 millions de personnes ont plus de 60 ans dont 1,4 million a plus de 85 ans. D’ailleurs, la part des plus de 60 ans a augmenté de 22 % entre 2000 et 2016. Et signe que la population vieillit, on estime à 20 millions, le nombre de Français de plus de 60 ans en 2030.

Gare à la chute

Or, 90 % des Français plébiscitent le maintien à domicile. Dans un tel contexte, on comprend pourquoi l’accessibilité d’un logement doit être considérée comme l’une des conditions primordiales. D’autant que des aides financières existent pour réduire les coûts. De même, des artisans se forment pour pouvoir répondre aux demandes spécifiques de cette clientèle particulière. “Il ne s’agit pas uniquement de technique. Les professionnels doivent prendre en considération la personne âgée, ou la personne à mobilité réduite, dans son ensemble, savoir la rassurer car une période de travaux -donc de changements- est souvent synonyme de stress” explique Gilles Thuaire, chef de marché PMR-Accessibilité chez Cedeo. Pourtant, ce chantier qui peut sembler insurmontable pour une personne âgée est primordial pour assurer son maintien à domicile dans des conditions de sécurité optimale. En effet, 80 % des accidents domestiques chez les plus de 65 ans sont liés à des chutes. Elles seraient même la première cause de décès accidentel pour cette même tranche d’âge.

►Quels travaux pour une meilleure accessibilité ?

Pour éviter des situations à risques, Gilles Thuaire recense toute une liste de travaux dont certains sont loin d’être irréalisables. Et ça commence dès l’accès au logement avec, par exemple, l’installation d’une rampe d’accès, d’un seuil rabaissé pour les pas de porte ou la pose d’un sol antidérapant. A l’intérieur de sa maison ou de son appartement, la personne âgée ou à mobilité réduite doit pouvoir circuler facilement en fauteuil. Il peut donc être ingénieux de remplacer des portes battantes par des portes coulissantes pour gagner de la place et faciliter les déplacements. Si le logement possède un escalier, veillez à ce que les marches ne soient pas trop hautes ou à pouvoir y installer un monte-escalier ou une chaise élévatrice. Dans la cuisine, l’idéal est de pouvoir placer le four (avec porte escamotable ou latérale) et le lave-vaisselle en hauteur, choisir une plaque de cuisson avec option de verrouillage ou une minuterie coupe-courant. Evidemment, la pièce qui demande le plus d’ajustement reste la salle de bain. La personne âgée y est souvent le plus vulnérable car dénudée et mouillée. Gare aux risques de chute ici plus qu’ailleurs… Pensez aux barres de maintien et à un siège de douche. Si possible, optez pour une douche ouverte ou à l’italienne (sans différence de niveau avec le sol de la salle de bain). Pour les WC, là aussi, pensez aux barres de maintien, à une cuvette surélevée et même à une chasse d’eau à déclenchement par infrarouge.

►Des aides financières

Evidemment, engager des travaux a un coût. Mais sachez que des aides complémentaires sont possibles. Renseignez-vous auprès de votre CAF, mutuelle, Conseil départemental, Caisse régionale d’assurance maladie, caisse de retraite ou encore de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH). Des crédits d’impôts sont également possibles pour certains travaux réalisés par des professionnels. D’où l’intérêt de se rapprocher d’un artisan qualifié, assuré et même labellisé par des marques comme Handibat® et Silverbat® qui saura vous conseiller, au cas par cas, en fonction de votre besoin et de votre logement.

►Homly you partenaire d’Handibat Développement

Lundi 15 mai, le site internet Homly You (marque de Saint-Gobain) a signé un partenariat avec l’association Handibat Développement. Le premier propose gratuitement aux particuliers une mise en relation avec des professionnels du bâtiment reconnus. La seconde a pour but de gérer, promouvoir, développer et délivrer les marques Handibat® et Silverbat® aux artisans s’engageant à respecter la charte établie autour de l’accessibilité des bâtiments pour les personnes en situation de handicap et de maintien à domicile des personnes âgées. Ce partenariat devrait permettre à la plateforme Homly You de diriger les particuliers vers des artisans labellisés en vue de travaux spécifiques pour rendre un logement plus accessible, plus sûr et plus facile à vivre.

 

Contactez-nous au 06 99 94 20 39 pour une démonstraction de détecteurs de mouvement pour tous ceux qui ont besoin de sortir de leurs lits pendant la nuit.

 


Le marché des seniors : état des lieux !

 

Les seniors représentent aujourd’hui 22 millions de personnes en France. Cette catégorie de population, âgée de 50 à 75 ans et plus, pèse de tout son poids dans l’économie. Des loisirs à la consommation, en passant par l’immobilier, la santé ou l’emploi, le marché des seniors est incontournable pour toutes les entreprises ou institutions désireuses de se développer et de trouver un marché porteur. Cependant, les seniors ne représentent pas une population homogène, ils regroupent à eux-seuls trois générations. Â chaque segment d’âge, sa façon de vivre et de consommer.

Jeune retraité

Les 50-64 ans : les seniors les plus aisés

Parmi les 22 millions de seniors, 12 millions ont entre 50 et 64 ans. La moitié d’entre eux sont en emploi, les autres arrivent à la retraite. Cette génération, les enfants du « baby-boom », ont vécu pendant la période de forte croissance des « Trente Glorieuses » et ont bénéficié de la démocratisation de l’éducation. Ils ont occupé des emplois avec des salaires plus élevés que les générations précédentes et n’ont pas ou peu connu le chômage. Pour ces seniors retraités, les pensions sont aussi plus confortables financièrement.

De ce fait, les personnes âgées de 50 à 64 ans sont les plus aisées des seniors : en 2013, le niveau de vie moyen mensuel des 50-59 ans était de 2 193 euros, celui des 60-69 ans de 2 276 euros selon l’Observatoire des inégalités. Ces seniors sont aussi ceux qui dépensent le plus pour satisfaire leurs besoins et envies. Ce sont des consommateurs qui privilégient la qualité des produits et des services, les marques de renom en matière de nourriture, d’habillement, d’ameublement, etc. De plus, leurs revenus plus élevés que le reste de la population leur permettent également de dépenser pour leurs proches, leurs enfants ou leurs parents.

Les 65-75 ans : le temps des nouveaux centres d’intérêt

Cette catégorie de seniors (ils sont 5 millions) représente les nouveaux retraités. Ils perçoivent en règle générale des pensions confortables, ils n’ont plus d’enfants à charge, ils n’ont plus d’emprunts à payer pour ceux d’entre eux propriétaires, et ils héritent de leurs parents pour certains. En plus de revenus confortables, grâce à l’allongement de l’espérance de vie et la qualité des soins de santé, les seniors de 65 à 75 ans sont le plus souvent en bonne forme. Ils profitent alors de ces atouts pour découvrir ou redécouvrir l’univers des loisirs, et notamment des voyages. A cet âge, les seniors sont disponibles pour s’occuper de leurs petits-enfants à qui ils font profiter de nombreuses activités de loisirs et de vacances dont ils prennent en charge le coût financier.

Ces seniors sont avides d’activités en tout genre et tiennent à rester actifs pour la société. C’est à cet âge qu’ils s’investissent le plus dans les instances locales représentatives, les associations, les cours de soutien scolaire par exemple. Une partie d’entre eux retournent aussi sur le marché du travail en créant leur propre activité en tant qu’auto entrepreneur pour une grande majorité d’entre eux.

Les plus de 75 ans : davantage de dépenses de proximité et pour leur confort

Les seniors de 75 ans et plus, contrairement aux autres seniors, doivent plus souvent composer leur vie en fonction de leur santé. Ces 5 millions de personnes, dont une grande majorité de femmes seules et plus d’1 million de personnes dépendantes, se tournent plus facilement vers des services et une économie de proximité comme les petits commerces, les entreprises d’aide à la personne, etc. Cette catégorie de seniors est aussi plus souvent concernée par la question du logement : les plus de 75 ans doivent prévoir d’adapter leur logement, de faire appel à des aides à domicile ou encore trouver une maison de retraite pour y vivre. 



Calendrier
« Juin 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
Livre d'or

Dernier message :

"Chère Madame, Je souhaite vous remercier de votre intervention rapide. Cela fait 10 jour que je dormais pas depuis la sortie d'hospitalisation de mon époux. Encore merci de votre rapidité, merci à vo...

par Lucie Rossignol

Aller sur le livre d'or

Météo

Dimanche

min. 13 ° max. 24 °
Partiellement nuageux

Lundi

min. 13 ° max. 25 °
Ciel dégagé

Mardi

min. 14 ° max. 27 °
Ciel dégagé
Dons
Twitter
Enfance : la PMI s?interroge sur ses missions -  Gazette Santé Social: https://t.co/QdTYC0Gd4j
le 20/02/2018
#Garde malade à Domicile 24h/24 et 7j/7 à Sartrouville 0699942039
le 28/11/2017
Le 26 juin dernier, Colisée a signé une convention de partenariat avec le réseau Villes Amies des Ainés. Une allianc?https://t.co/JYAIJCcyBK
le 27/09/2017
#RELAIS EMPLOI DIRECT Annonces gratuites services à domicile ... https://t.co/AwQDyjZdbm
le 11/09/2017
Vendredi lecture : les bienfaits de la lecture à voix haute | Pratique.fr https://t.co/yQVwVfE5LM
le 02/06/2017